Les églises de Terre Sainte

Il y a treize Églises traditionnelles reconnues par les autorités civiles. Elles se différencient les unes des autres par leurs traditions et leurs rites.

Trois de ces Églises ont à leur tête un Patriarche résidant à Jérusalem :

–          Les Patriarcat Grec Orthodoxe de Jérusalem – La communauté est constituée d’une vaste majorité de fidèles arabophones et d’une importante hiérarchie Grecque (Hélène). L’Église compte de nombreuses églises, monastère, et institutions à travers la Terre Sainte.

–          Le Patriarcat Latin de Jérusalem (Catholique-Romain)- créé pour la première fois durant la période des croisades, fut rétabli en 1847. Il assure une très importante présence institutionnelle par l’intermédiaire de nombreuses écoles, hôpitaux et autres institutions…

–     Le Patriarcat Arménien apostolique de Jérusalem – établi en Terre Sainte depuis les premiers siècles. La présence arménienne n’a cessé de se développer durant l’époque Ottomane. De nombreux arméniens ont trouvé refuge en Terre Sainte après les massacres en Turquie, durant la première partie du XXe siècle.

 

Les autres églises sont :

-L’Église Grecque (Melkite) catholique – présente dans trois diocèses en Terre Sainte : en Galilée, en Jordanie et à Jérusalem. De nombreux Grecs Catholiques ont trouvé refuge en Terre Sainte au XVIIIe siècle.

-L’Église Maronite-  avec son centre au Liban, les Maronites de Terre Sainte résident pour la plupart au Nord d’Israël.

-L’Église Syrienne Orthodoxe – présente principalement à Jérusalem et à Bethléem.

-L’Église Syrienne Catholique.

-L’Église Copte Orthodoxe.

-L’Église Ethiopienne Orthodoxe.

-L’Église Arménienne Catholique

-L’Église Chaldéenne.

-L’Église Anglicane.

-L’Église Luthérienne.