Quelles sont les frontières de la Terre Sainte ?

 Le terme « Terre Sainte » provient de la Bible (cf. Zachariah 2, 16). Il se réfère à la terre sur laquelle Dieu s’est révélé aux Patriarches (Abraham, Isaac et Jacob), aux prophètes, aux Saints et aux Saintes, dans l’histoire des enfants d’Israël et de l’Église des premiers siècles. La Terre Sainte est la terre où Jésus Christ est né, et où il a vécu est mort et est ressuscité des morts. C’est aussi la terre où l’Eglise est née, et où l’évangile a commencé à être proclamé.

Depuis les premiers siècles, les chrétiens sont venus sur cette terre dans le but de prier sur les lieux liés à l’histoire du salut, et à l’interaction entre Dieu et l’humanité. Les pèlerinages amènent chaque année des millions de chrétiens sur les pas du Christ en Terre Sainte.

Les frontières de la Terre Sainte ne sont pas strictement définies. Pour beaucoup, elle englobe au moins les territoires d’Israël et de Palestine et peut aussi inclure la Jordanie, comme le Liban, la Syrie et l’Egypte, où plusieurs événements mentionnés dans la Bible ont eu lieu et où Jésus s’est rendu au cours de sa vie terrestre.