Patriarche œcuménique « Primus inter Pares »

Lors des Conciles de Constantinople (381) et de Chalcédoine (451), l’Église a établi cinq patriarcats : par ordre alphabétique il s’agit des patriarcats d’Alexandrie, Antioche, Constantinople, Jérusalem, Rome.

L’empereur Justinien (527-565) classifia les patriarcats d’Orient dans l’ordre suivant : Constantinople, Alexandrie, Antioche et Jérusalem.

Ce n’est qu’après le schisme de 1054 que le Patriarche œcuménique de Constantinople commença à porter le titre de « Primus Inter Pares » « le premiers parmi ses pairs ».

 

Ce titre est principalement honorifique. Pourtant le patriarche œcuménique a deux privilèges

1/ Celui de convoquer et présider les réunions inter-orthodoxes (comprenant plusieurs Églises orthodoxes)

2/ Celui d’intervenir pour aider à trouver une solution lors d’un débat contradictoire ouvert dans une Église locale orthodoxe dépendant ou non de sa juridiction directe.

 

En dépit du titre de « Primus inter Pares », à Jérusalem, la préséance demeure acquise au patriarche grec orthodoxe du lieu, actuellement Theophilos III, qui peut inviter, par politesse ou par hospitalité, le patriarche œcuménique à prendre la première place.