Trois attaques contre les sites et symboles chrétiens

Ces derniers jours ont été perpétrées deux attaques visant les Chrétiens et des sites chrétiens. Dimanche 27 avril 2014, le Vicaire Patriarcal LatinBoulos Marcuzzo a reçu une lettre de menaces, et cette nuit des vandales ont attaqué les sites de Tabgha, à côté du Lac de Tibériade.

L’Assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte a répondu par la déclaration suivante :

 

Les Ordinaires Catholiques de Terre Sainte rapportent et condamnent avec grande inquiétude ces trois actes de vandalisme et de profanation dirigés contre les chrétiens de Galilée, lors de la journée du 27 avril 2014 si significative pour l’Eglise universelle et locale avec la canonisation de deux papes, et cela à moins d’un mois de la visite du Pape François en Terre Sainte.

1) Dans le lieu saint de Tabgha, au bord du lac de Tibériade, géré par les Pères Bénédictins, dimanche 27 avril 2014, vers midi, un groupe d’une douzaine de jeunes, entre 13 et 15 ans, habillés en « juifs religieux orthodoxes», et venant de la « source de Job », ont jeté avec violence des cailloux contre la grande croix située à côté de l’autel et contre la croix d’autel. Un pèlerin lithuanien qui se trouvait en prière sur le lieu est intervenu pour leur demander « pourquoi ? ».  Ils s’enfuirent alors un peu plus loin sur le site là où se trouve une grande croix faite de grandes pierres enfoncées dans le sol. Les jeunes arrachèrent alors deux pierres pour démanteler la croix et les jetèrent violemment dans la mer. Ils se dirigèrent ensuite un peu plus loin vers le couvent des Sœurs Bénédictines. Ils arrachèrent de force la croix d’autel et barbouillèrent l’autel de boue. Ils renversèrent les bancs et les chaises sur la plage après y avoir tracé des étoiles de David.  Avant de s’enfuir, les jeunes ont lancé des cailloux et des crachats à une femme hébergée dans le couvent, tout en l’injuriant. Le prieur de la communauté le P. Elias, se demande s’il s’agit d’une « opération préméditée ». Il informa la Police de Tibériade, le Patriarcat latin de Jérusalem et la « Société allemande pour la Terre Sainte » propriétaire des lieux. Mgr Marcuzzo, vicaire patriarcal en Galilée s’est rendu sur les lieux dès le lundi matin pour exprimer aux Communautés bénédictines locales la solidarité du Patriarche et de l’Assemblée des Ordinaires, ainsi que notre volonté de suivre de près l’affaire avec les Autorités.

2) Ce  même dimanche 27 avril, une lettre de menaces est arrivée au Vicariat Patriarcal de Nazareth, signée de la main d’un rabbin de la région. La lettre contenait des affirmations de la Torah et de la tradition halakhite : «contre le travail étranger en terre d’Israël, qui est une terre sainte », et «Les chrétiens sont des travailleurs étrangers ». La lettre ensuite ordonnait aux hommes d’Eglise et à tous les chrétiens de « quitter la Terre d’Israël » sous peine de graves représailles. Suite à une enquête,  l’officier de police de Nazareth, a assuré que le rabbin soupçonné avait été déjà arrêté à Safed le jour suivant.

3) Ce même dimanche 27 avril 2014, a eu lieu une agression contre l’église orthodoxe d’Al- Bassah située au Nord-Ouest d’Israël pendant un baptême, déjà rapportée par la presse locale.

Les chrétiens de Galilée et avec eux l’Assemblée des Ordinaires, profondément consternés par les faits, demandent avec force aux Autorités civiles et policières de réagir promptement en arrêtant les coupables, afin de rétablir le respect religieux mutuel.

http://fr.lpj.org/wp-content/uploads/2014/04/Communiqu%C3%A9-Des-%C3%A9l%C3%A9ments-juifs-r%C3%A9pandent-une-vague-de-fanatisme-contre-les-chr%C3%A9tiens-en-Galil%C3%A9e1.pdf